Après l’expérience client, l’expérience employé

Par Rachel Boisvert Desilets

L’évolution des ressources humaines s’est accélérée au cours des deux dernières décennies, passant de la simple « gestion du personnel », au « bien-être des employés ».  L’employé deviendra donc tranquillement une priorité grâce à une multitude de facteurs (pénurie de main d’œuvre, coût lié au taux de roulement des employés, désir d’attirer de la main d’œuvre hautement qualifiée et de la conserver) et cette priorité se reflète dans les grandes tendances RH de 2017.

Si nous décortiquons les dernières études parues, on voit arriver l’engagement au tout premier rang des priorités, avec la santé et la productivité, selon les dirigeants des RH sondés par Morneau Shepell en ce qui concerne les tendances en ressources humaines pour 2017.

Mais, comment faire pour engager nos employés me demanderez-vous?

Dans les départements ressources humaines, on parle de plus en plus de l’expérience employé.  Dans la même veine que l’expérience client ou l’expérience usagé, on désire fidéliser nos employés par une expérience positive.  On fera commencer cette expérience dès le tout début de la relation employeur/employé.

En effet, une des grandes tendances est de faire vivre une expérience candidat, qui débute donc avant l’embauche, au commencement du processus, à partir de la visite du site web de l’employeur par exemple, avant même le dépôt de la candidature.  Selon le blogue spécialisé en ressources humaines Proxima Centauri, cette expérience se veut aussi positive pour les candidats qui ne seraient pas retenus, car tous les candidats sont par cette approche, perçus comme des ambassadeurs de la marque et des clients de l’entreprise.

Par cette pratique, nous devrions faire vivre une expérience particulière lors du processus de recrutement, afin de fidéliser nos candidats.  Comment y arriver?  Par de petits trucs très simples, mais qui sont souvent oubliés.  Par exemple, en assurant une communication efficace lors du processus d’embauche, du dépôt de la candidature à l’entrevue (que se passe t-il avec notre candidature, pourquoi ne passons-nous pas à l’étape suivante?).  Il est aussi de mise d’offrir une rétroaction aux candidats suite à une entrevue ou encore de leur faire visiter les lieux de travail et leur faire sentir qu’ils sont « désirés ».

Selon l’étude « Tendance RH 2017 » menée par la firme Deloitte, 64% des entreprises estiment que l’expérience employé représente un défi important et désirent l’améliorer.  Cette expérience passerait par l’individualisation des politiques de formation et par le besoin de se recentrer sur le salarié. D’ailleurs, 77% des participants considèrent que leur rôle est d’aider les employés à consolider leurs compétences dans leur poste actuel afin de les rendre autonomes dans l’atteinte de leurs objectifs professionnels.

Cette tendance semble être de toutes les tribunes et s’installera sûrement dans le temps. Nous la verrons probablement aussi s’accentuer dans les prochaines années.  Peut-être nous permettra-t-elle plusieurs innovations dans les pratiques des ressources humaines.  Innovations que nous retrouverons comme grandes tendances 2018?  Gardons l’œil ouvert!

 

Rachel Boisvert Désilets est titulaire du B.A.A en ressources humaines de l’ESG. Passionnée de « talent », elle œuvre comme généraliste en ressources humaines depuis quelques années.

 

Article précédent

La loi du prix: car le jeu en vaut la chandelle

Article suivant

Je jure que je commence lundi! (mini programme de course ici!)

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *