Les déboires d’une apprentie entrepreneur. L’Épilogue

Salut!
Comment je pourrais ben te dire ça… Cette chronique me tourne dans la tête depuis plusieurs semaines. Je l’ai procrastinée, écrite, réécrite, révisée, relue, effacée, évitée… maintenant, je l’assume! Ceci est le dernier billet des déboires de l’apprentie entrepreneure : l’épilogue.

Voilà, c’est dit.

Résultat de ma réflexion

La semaine passée je te racontais que je me questionnais sur l’avenir de l’apprentie. Je t’avais même demandé ton avis! Ton silence m’a répondu et s’est joint à ma petite voix qui savait que j’étais allée au bout de cette idée.

Apprentie un jour, apprentie toujours

Ce n’est pas que je ne sois plus apprentie. Ce n’est pas non plus que je sois pleinement entrepreneure encore (ah ce syndrome de l’imposteur!), je pense que c’est juste une certaine lassitude de te raconter une succession d’actions, événements, bonnes nouvelles, moins bons moments… bref, une impression de continuellement te rapporter une vie ordinaire, quoi! Je serai toujours en apprentissage. Que ce soit de mon métier, la rédaction, de mon statut de travailleur autonome/pigiste/entrepreneure et de toute autre chose, j’adore apprendre!

Où j’en suis

Comme il est important pour moi qu’on se laisse sur une bonne note, je te mets au parfum des derniers développements dans ma vie d’entrepreneure :

  • J’ai entamé mon contrat avec ma première cliente et je me surprends à triper encore plus que ce je pensais!
  • J’ai aussi été approché par un nouveau client qui souhaite que je l’aide à monter son projet d’entreprise en lui rédigeant son plan d’affaires et en l’accompagnant dans toutes ses démarches. Pas besoin de te dire que c’est plus que dans mes cordes!
  • J’ai eu l’opportunité de faire un devis pour un contrat vraiment intéressant quoique très limité dans le temps que je n’ai malheureusement pas réussi à avoir. Par contre, je suis contente d’avoir pu vivre cette expérience (qui va revenir assez vite, je n’en doute même pas!).
  • J’ai aussi commencé à travailler mon identité visuelle avec une designer graphique que j’ai toujours beaucoup aimé. Je me doutais que j’allais trouver ça dur, mais jamais autant que ça…
  • Cette semaine j’ai annoncé à ma conseillère aux entreprises que je refusais la subvention qui me remboursait 50% de mes frais de démarrage. Pourquoi? Parce que ça me mettait la pression d’engager de gros montants rapidement, donc, d’y passer beaucoup de temps et de savoir ce que je voulais tout de suite. Ce que je n’étais pas prête à faire. Je suis à mon compte pour plusieurs raisons et l’une d’entre elles est de respecter mes limites, mon rythme, mes attentes et mes ambitions. Depuis que j’ai pris cette décision, je me sens vraiment mieux.
  • Avant les Fêtes, dans un des groupes Facebook de pigistes à lequel je fais partie, une fille avait lancé un appel pour des blogueurs qui souhaitaient collaborer à écrire des billets sur les trouvailles gourmandes de ma région. Je lui avais signifié mon intérêt et j’ai eu des nouvelles la semaine passée. On s’est rencontré cette semaine et ça cliqué! Alors prochainement, tu pourras me lire sur le blogue de Tourisme Saguenay—Lac-Saint-Jean où je partagerai mes découvertes et adresses fétiches de gourmande.

La suite

Ne t’inquiète pas pour moi, je suis très optimiste pour la continuité de mes affaires. J’entrevois une tonne de belles collaborations enthousiasmantes et profitables. Quand mon identité visuelle sera fixée, j’élaborerai mon site Web, mon blogue et peut-être même un blogue pour l’apprentie où j’écrirai sur des sujets touchant l’entrepreneuriat.

Parce qu’au fond, le but de l’apprentie était de faire connaître une facette un peu moins glamour de l’entrepreneuriat.

Pourquoi ne pas continuer dans cette voie?

Remerciements

Comme je te le disais au chapitre neuf, j’aurais aimé mettre des remerciements à mon plan d’affaires. Comme ce n’est pas vraiment approprié, j’ai passé. Par contre, dans l’épilogue de ce presque roman, je me permets de le faire.

Les plus importants

À toi, toi et toi, merci! Merci de m’avoir lu presque toutes les semaines (je sais que tu perdais le fil des fois et que tu sautais des semaines, je ne t’en tiens pas rigueur). Par tes commentaires, tu m’as motivée à continuer et à persévérer.

Les autres adorés

  • Merci à Chloé Beaudet, celle qui est derrière le Brainstorm, qui m’a ouvert grande la porte de son blogue en me laissant carte blanche pour l’apprentie. Je sais qu’on aura d’autres projets ensemble!
  • Merci à mon chum (ça c’est plus que cliqué!) qui, en silence, me lisait toutes les semaines, sans m’en parler, sans commenter, mais toujours de façon assidue.
  • Merci à Alain qui n’a jamais manqué une occasion de me faire des blagues sur mon contenu. À chaque fois ça me faisait rire parce que ça voulait dire qu’il me lisait toutes les semaines sans l’avouer. T’es mon meilleur supporter au fond Alain!
  • Sans les nommer un par un, je souligne mon entourage : mon frère, ma mère, pas mon père parce qu’il n’est pas très Internet (HAHAHAHA), mes oncles, tantes, cousines et cousins, mes amies et amis, mon réseau professionnel qui sont devenus pratiquement des amis avec le temps. Tous vos appuis m’ont fait chaud au cœur.

Le mot de la fin

GRATITUDE

Article précédent

Les déboires d’une apprentie entrepreneur. Chapitre dix-sept : La fin… de l’année!

Article suivant

Cet article est le plus récent

6 Commentaires

  1. février 2, 2018 à 2:28 — Répondre

    Bravo ma chère Julie pour cette belle transparence. Tu est authentique jusqu’au bout des ongles. Je te souhaite bonne continuité dans tous tes futures projets et je suis certaine (pour te connaitre un petit peu…) qu’il y en aura tout plein !
    J’aimerai te partager une citation de Louis Garneau :
    Savoir renoncer quand continuer serait une erreur. Mais, ne jamais abandonné!
    Tu est très inspirante ! XXX

    • Julie
      février 5, 2018 à 12:14 — Répondre

      Encore LA citation parfaite pour l’occasion 😀

      Merci pour les compliments et surtout merci d’avoir ajouté ta couleurs à mon parcours. Je suis persuadée qu’elle continuera de teinter mon futur d’entrepreneure! xxx

  2. Eve
    février 2, 2018 à 7:57 — Répondre

    Bravo Julie pour ta persévérance, ton talent. Merci pour les sourires, te lire était un vrai bonheur et j’ai hâte de lire la suite sur ton futur toi.

  3. Litalien Micheline
    février 3, 2018 à 12:49 — Répondre

    Bravo Julie, continue ton bout de chemin car l’avenir est devant toi avec plein d’espoir et de surprises. Plusieurs personnes t’appuient dans tes démarches et tu ne seras jamais seule.

  4. Marianne
    février 4, 2018 à 12:13 — Répondre

    Je n’ai pas tout suivi assidûment mais les chroniques que j’ai lues révèlent la fille que je connais : authentique, idéaliste, créative et rigoureuse (pour éviter le fameux « perfectionniste »!). Je n’ai aucun doute sur tes capacités de réussite. Keep it up!

    • Julie
      février 5, 2018 à 12:15 — Répondre

      Merci Marianne! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *