Le camping d’automne, camping de premier choix

L’arrivée de l’automne au Québec fut retardée cette année. Toutefois, la saison des couleurs est maintenant arrivée et malgré la petite chute du mercure, il est encore possible de partir en camping. Voici quelques trucs pour vous aider à passer un séjour fort agréable.

Où mettre sa tente

Premièrement, il faut choisir un endroit adéquat ou planter sa tente. Je vous conseille d’éviter les bords du Fleuve St-Laurent car le vent glacial risque d’être au rendez-vous. Les parcs de la Sépaq sont des endroits facilement accessibles pour lesquels j’ai un gros coup de cœur. Leurs emplacements sont très bien aménagés.

Un équipement de saison

Ensuite, vous devez choisir de l’équipement un peu plus adapté. Vous n’avez pas besoin d’une tente d’hiver mais la qualité de votre sac de couchage est primordiale. Il faut un rendement thermique d’au moins -8 degrés Celsius. Si possible, optez pour un modèle qui recouvre votre tête afin de garder votre chaleur. De plus, vous aurez besoin de couper l’humidité avec une petite couverte de laine sous celui-ci. Même si vous avez un matelas de sol, la couverture ajoute une sécurité supplémentaire.

Choisir les bons vêtements

Troisièmement, les vêtements en cotons sont totalement proscrits. C’est un matériel qui absorbe beaucoup plus l’humidité que les autres alors choisissez plutôt de la laine ou du polyester. Lorsque vous pratiquez des activités extérieures vous devriez avoir plusieurs couches de vêtements. Je suggère de porter un manteau coupe-vent, un chandail chaud en laine et un petit t-shirt de sport. De cette façon, il est facile de retirer une couche à la fois et cela vous évitera d’attraper froid.

Bouger!

Finalement, l’activité à faire absolument est une randonnée pour observer les couleurs de la nature. Les Parcs Québec offrent de superbes points de vue tout au long de leurs sentiers. Portez de petits gants pendant votre périple puisque les extrémités ont tendance à se refroidir plus rapidement que le reste du corps.

L’incontournable Parc National du Mont-Tremblant est un grand classique au Québec à ne pas manquer. Le territoire dans les Laurentides offre plus de vingt sentiers de randonnée pédestre. Vous pouvez choisir parmi trois secteurs et y marcher entre 30 minutes et 8 heures. Choisissez le niveau débutant si vous faites rarement de l’activité physique, le niveau intermédiaire si vous avez un mode de vie moyennement actif composé de quelques séances d’entrainement par mois. Optez pour le niveau difficile si vous avez un mode de vie actif et que vous vous entrainez plusieurs fois par semaine.

Afin de bien prévoir votre escapade en forêt, il faut préparer un lunch et de l’eau. Votre sac devrait contenir une collation pour chaque heure de randonnée et un repas complet, tel un sandwich, si vous partez pour plus de 3 heures. Vous devez avoir des aliments consistants, comme des noix et des barres ainsi que des glucides facilement ingérables. Votre quantité d’eau dépend de votre capacité à la trainer dans votre sac mais je suggère au minimum 1.5 litres pour une randonnée de 3 heures ou plus.

Le camping d’automne et un moment parfait pour observer la nature et faire le vide. C’est idéal pour diminuer le stress. Rappelez-vous que le stress est toxique et qu’il cause entre autres la prise de poids. Prenez du temps pour vous et surtout n’oubliez pas de profiter de la chaleur d’un feu.

Bon séjour !

 

Cassandra D’Antono est entraîneure privée certifiée depuis 5 ans. Elle est également propriétaire et fondatrice de l’entreprise The kCal Box, où elle offre une gamme de collations santé pour les gens actifs et pressés qui veulent bien manger, sous forme d’abonnement mensuel.

http://laboitekcal.com

Article précédent

Les déboires d’une apprentie entrepreneure. Chapitre cinq- Lentement, mais sûrement!

Article suivant

Un conseiller financier, ça sert à quoi?

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *