entreprenariat

Salut! (je commence à me sentir plus proche, j’ai besoin de te dire salut, j’trouve ça plus poli) Comme je me doute que tu ne me répondras pas si je te demande comment ça va, je vais passer ce bout-là. Pas que ça ne m’intéresse pas, c’est juste que ça

(Commencer par une citation… ça fait ben la job! Surtout quand tu sais pas trop où tu t’en vas…) Cette citation est tellement vraie! La semaine dernière je te disais que j’étais de retour dans l’action, eh bien, cette semaine, j’ai continué à surfer (ok, tant que tu n’as pas

On dit après la pluie le beau temps mais après le désert vient… l’oasis, naturellement! (je suis une fan de l’Alchimiste de Paulo Coelho) Donc, tu auras compris qu’après mes deux semaines de … rien, je me suis mise en action (ENFIN!!!!).   La semaine a débuté en force puisque

* Note aux lecteurs (ne regarde pas au-dessus de ton épaule, c’est à toi que je m’adresse!) : j’ai choisi de condenser trois semaines dans ce billet parce que j’ai pris du retard dans mon écriture et que seulement une semaine sur les trois était vraiment digne d’être racontée… (je sais,

Après les premières semaines d’école où j’ai dû courir pour acheter les articles scolaires (non, je ne suis pas le genre de mère qui se prend d’avance pour acheter les fournitures scolaires!), les vêtements, les espadrilles, les rencontres de parents et vivre ma vie d’apprentie entrepreneure, je réalise que la

Dernière journée de ma première vraie semaine en tant que travailleur autonome. Mes constats : Il me faut un bureau plus ergonomique (mon bras gauche à des nouvelles amies fourmis en fin de journée!). Les journées passent vraiment vite : je ne m’attendais pas à ça! J’ai fait quelques avancées intéressantes dans